Cours de surf en ligne pour débutants et intermédiaires.
Slider
Barefoot Surf Travel
Surf Coaching Retreats - Surf Better, Faster
barefootsurftravel.com

Comment apprendre à surfer en sécurité

Dans cet article, vous explorerez 11 aspects de sécurité importants à considérer avant d’essayer de surfer pour la première fois.

Nous croyons que quiconque sait nager à un niveau décent peut aussi apprendre à surfer. L’une des meilleures méthodes pour s’introduire au sport est de trouver quelqu’un de confiance. Par exemple, cela pourrait être un entraîneur dans une école de surf réputée ou un ami expérimenté. Voici quelques questions que vous devriez vous poser avant de choisir la personne qui vous aide à surfer pour la première fois :

  • Est-ce un surfeur expérimenté et compétent?
  • Est-ce que cette personne a enseigné le surf avant?
  • Cette personne a-t-elle une formation de premiers soins et de RCR?
  • Quelle est sa connaissance des spots de surf spécifiques de la région dans laquelle vous allez surfer?

 

Plus cette personne répond à ces critères, plus il ou elle est qualifié pour vous initier au surf.

1- Ce spot de surf est-il pour moi?

C’est probablement l’aspect de sécurité le plus important à considérer. Les spots de surf peuvent présenter de nombreux dangers: courants forts, roches tranchantes, surfeurs locaux en colère, etc. Si vous avez suivi nos conseils et que vous choisissez d’apprendre avec une école de surf, un instructeur ou un ami expérimenté, cette personne devrait être suffisamment informée pour vous amener au bon spot de surf.

Il existe de nombreux types de spots de surf. Certains sont adaptés pour les débutants, tandis que d’autres ne devraient être surfés que par des surfeurs avancés (par exemple, des spots avec des vagues fortes et des récifs de corail au fond).

Ce qui rend une plage de surf sécuritaire pour l’apprentissage, ce n’est pas seulement le spot de surf lui-même, mais aussi les conditions de surf quotidiennes. Cela signifie que vous pourriez surfer un « spot de surf pour débutants », mais que cet endroit livre des vagues d’une hauteur de 8 pieds durant cette journée particulière. Votre ami expérimenté ou l’entraîneur de surf devront choisir le spot de surf le plus optimal pour les conditions quotidiennes, ou tout simplement planifier la session de surf pour un jour plus approprié.

 

2- Entrez à l’eau en tenant votre planche par le « Nose », à côté de vous.

Cela peut sembler évident, mais beaucoup de débutants entrent dans l’océan en tenant leur planche de surf directement devant eux. Pire encore, ils la gardent devant eux, dans une position parallèle aux vagues. Lorsqu’une vague casse droit devant, elle peut propulser la planche sur la tête du surfeur. Garder la planche de surf perpendiculaire aux vagues et la tenir par le « Nose » vous donnera plus de contrôle, tout en l’empêchant de vous frapper lorsque les vagues arrivent.

3- Risque principal: la Planche de Surf.

Beaucoup de nos entraîneurs chez Barefoot Surf Travel ont enseigné le sport pendant plus de 10 ans. Aucun d’entre eux n’a été témoin de l’un des éléments suivants: une noyade, une fracture, ou une attaque de requins (oui, nous devions l’inclure!). Étant un sport nautique, le surf a l’avantage d’être un sport d’impact inférieur, par rapport aux sports comme le skateboard ou le snowboard (à l’exception du « Big Wave Surfing » évidemment).

Ce que nous avons vu comme accidents, ce sont des bleus et des coupures causées par des planches de surf. Nous pouvons probablement affirmer que plus de 90% des blessures des étudiants sont causées par leur propre planche de surf. Un surfeur est constamment attaché à sa planche de surf, par son « leash ».

Le « leash » est une corde d’uréthane de 6 à 9 pieds qui attache la cheville du surfeur à sa planche de surf. L’appareil a l’avantage de constamment maintenir votre planche dans un rayon de 6 à 9 pieds, elle qui peut parfois servir de bouée de sauvetage. Mais le leash est également un accessoire traître pour la même raison. En raison du leash, votre planche de surf est toujours à quelques pieds de vous. Cela augmente vos chances de frapper votre planche de surf lors d’un « wipe-out ».

Apprendre à Surfer
En ligne.
  1. conçus pour augmenter votre plaisir dans l’eau
  2. visionnez sur votre appareil favori.
  3. instructions simples et claires.
  4. se libérer de ses mauvaises habitudes
Play
Slider

4- Wipeouts: sautez loin de votre Planche de Surf.

La meilleure façon d’éviter les contacts avec votre planche lorsque vous chutez, c’est de sauter le plus loin possible du surfboard. Si possible, sautez les pieds en premier. Ne plongez pas la tête d’abord, surtout dans les petites vagues, car il pourrait y avoir des eaux très peu profondes.

JumpMobile
Jump

5- Toujours protéger votre tête.

Savoir comment bien chuter en surf prend beaucoup d’expérience. Avec des connaissances limitées sur le surf et sur les vagues, les débutants se sentent souvent impuissants lorsqu’ils tombent dans le « white water » (certains l’appellent la « machine à laver »!).

Les surfeurs expérimentés se sentent parfois de la même façon. Même après avoir acquis de l’expérience sur les meilleures façons de chuter, vous vous trouverez toujours dans des situations où vous n’avez aucun contrôle. Cela fait partie du surf. L’océan dicte ce qui se passe lorsque vous perdez le contrôle. S’il y a une chose que vous pouvez faire dans la plupart des cas, c’est protéger l’essentiel: votre tête. La protection de votre tête avec vos mains et vos avant-bras pourrait prévenir des blessures graves causées par un contact avec votre planche de surf ou avec le fond de l’océan.

Glissez votre main hors de l’eau avant de sortir votre tête. Nous savons que vous voulez respirer le plus tôt possible, surtout après un bon wipe-out. C’est tout de même une bonne idée de faire sortir votre main de l’eau d’abord, pour vous assurer de ne pas heurter la planche de surf avec votre tête en sortant de l’eau.

6- Essayez d’éviter la « zone d’impact ».

Ceci n’est pas toujours facile pour les novices, car ils n’ont pas beaucoup d’expérience en lecture de vagues. La zone d’impact est l’endroit où le « lip » frappe le bas de la vague. C’est le moment où la vague est à son stade le plus puissant. Sur une grosse vague, se faire prendre dans la zone d’impact peut signifier être poussé férocement vers le bas, causant parfois des blessures. Comme vous avez suivi le conseil # 1, ce ne sera pas le cas pour vous!

Si vous êtes capable de prédire plus ou moins où et quand une vague va casser, vous pourrez éviter la zone d’impact dans la plupart des cas. Vous ferez cela en nageant soit vers le « white water », soit plus loin vers l’épaule.

7- Garder une distance avec les autres surfeurs, en particulier avec les débutants.

En attendant les vagues, trouvez votre propre espace. Vous devriez être au moins à quelques mètres des autres surfeurs. Ne restez pas directement derrière d’autres surfeurs.

Gardez la tête haute et regardez vers l’océan pour savoir ce qui se passe. De cette façon, vous savez ce que font les autres surfeurs et quelles sortes de vagues viennent vers vous. Ne tournez pas le dos à l’océan, même s’il y a des filles en bikini sur la plage. La plupart des contacts entre les surfeurs se produisent soit parce qu’ils n’ont pas gardé de distance, soit parce que l’un d’entre eux était inattentif.

Apprendre à surfer avec nous!
Retraites de Surf Coaching

  • surf coaching personalisé
  • 6 coachs pour 12 étudiants
  • les meilleurs spots pour votre niveau
  • destinations parmi les plus constantes sur terre

 

VOIR VOYAGES DE SURF

Apprendre à surfer avec nous!
Retraites de Surf Coaching

  • surf coaching personalisé
  • 6 coachs pour 12 étudiants
  • les meilleurs spots pour votre niveau
  • destinations parmi les plus constantes sur terre

 

VOIR VOYAGES DE SURF

8-Glissez vos pieds pour éloigner les raies.

Cela ne s’applique pas à chaque spot de surf. Certaines plages sont reconnues pour avoir des raies couchées dans le fond de sable. Parfois, elles s’approchent de la rive et se cachent dans le sable pour chasser leur proie.

La meilleure façon d’éviter de se faire piquer est de glisser ses pieds dans le fond de l’eau. Les raies sentent habituellement les vibrations et nagent ailleurs. Leurs piqûres ne sont habituellement pas dangereuses. La plupart du temps, les gens sont piqués dans le pied ou sur la cheville, après avoir marché sur une raie. La mauvaise nouvelle, c’est que leur venin est extrêmement douloureux. La bonne nouvelle, c’est que la douleur ne dure que 60 à 90 minutes.

9- Ne Paniquez pas

L’un des moyens les plus efficaces de perdre de l’air sous l’eau est de paniquer. Lorsqu’ils chutent, beaucoup de surfeurs débutants pensent qu’ils restent pris sous l’eau pendant une période de 15 secondes. En réalité, si vous faites du surf dans vagues de débutants, vous ne devriez pas être coincés sous l’eau pendant plus de 3 ou 4 secondes.

10- Ne pas remonter à contre-courant (rip current)

Un « Rip Current » est un courant d’eau puissant qui se dirige au large de l’océan, perpendiculaire à la plage. Ces courants peuvent s’étendre sur quelques centaines de mètres de long, mais leur largeur dépasse rarement 10 mètres de large. Cela signifie qu’il est possible de sortir du « rip current » rapidement.

Ne nagez jamais à contre-courant. Le premier instinct de nombreux surfeurs est d’essayer de remonter vers la plage à contre-courant. Ces courants sont très puissants, parfois même les surfeurs expérimentés sont incapables de sortir d’un « rip current » en nageant directement contre le courant. La plupart des noyades se produisent parce que les gens paniquent et perdent toute leur énergie en essayant de lutter contre le courant. La bonne nouvelle est que vous avez votre planche de surf, un appareil flottant. Alors ne paniquez pas et suivez les instructions ci-dessous:

Option 1: Nagez latéralement, parallèle à la plage. Les « rip currents » sont très étroits et la partie la plus forte et la plus rapide est au centre. Ainsi, la meilleure façon de sortir d’un courant de retour consiste à nager « de côté », parallèlement à la plage. Pour faciliter la nage, vous pouvez aussi nager en diagonale, avec un angle léger vers l’horizon. Une fois que vous sortez d’un courant, vous pourrez attraper une vague ou bien le « white water » afin de revenir sur la plage avec peu d’effort.

Option 2: Laissez le courant vous emporter. Parfois, il est difficile de nager parallèlement à la plage dans un courant fort. Dans ce cas, vous pouvez relaxer et vous laisser flotter au-delà du courant avant de commencer à nager vers le bord de l’eau. Vous pouvez également remonter en diagonale vers l’horizon, en utilisant la vitesse donnée par le courant.

Conservez votre énergie. Si vous ne pensez pas pouvoir revenir au bord de l’eau, faites le signal d’urgence (n ° 11) pour demander de l’aide. Regardez autour, il se peut qu’il y ait des vagues ou du « white water » qui vous ramènent au rivage sans trop d’effort.

11- Apprenez le signal d’urgence.

En cas d’urgence, vous devriez pouvoir rapidement obtenir l’attention de votre coach de surf ou de votre ami. Vous devriez discuter avec votre entraîneur de surf ou avec votre ami expérimenté à propos de ce signal, afin qu’il soit clairement compris entre vous.

L’un des signaux les plus efficaces est d’agiter votre bras bien tendu dans les airs, à côté de votre tête.

Articles qui pourraient vous intéresser:


We are #1 on TripAdvisor

Reviews on TripAdvisor

1 % de chaque vente est donné à
des organisations à but non lucratif
qui protègent et nettoient nos océans.