Barefoot Surf Travel
Surf Coaching Retreats - Surf Better, Faster
barefootsurftravel.com

Conseils sur l’une des manoeuvres les plus pratiques du Surf

Définition du « floater »

Lorsqu’un surfeur monte sur le haut de la partie cassée d’une vague (c’est-à-dire lorsqu’il surf au-dessus du « lip » ou du « white water »). Cette manœuvre est appelée « floater » parce que les surfeurs ont la sensation de flotter sur un nuage lorsqu’ils glissent au-dessus d’une vague.

Une manœuvre très pratique

« The Pocket Knife of Surfing »
Cette manoeuvre est comparée à un couteau de poche, tellement elle est pratique pour plusieurs situations. Les floaters sont utilisés pour passer des sections sans perdre de vitesse, et parfois même en gagner. Cela veut dire que grâce au floater, vous pourrez passer des sections de vague que vous n’auriez auparavant pas faites sans cette technique. Vous pourrez surfer des vagues pour plus longtemps, avec plus de vitesse. Cela amène votre surfing à un autre niveau.

Lorsqu’une section casse en face de vous, vous pouvez soit:

1. Faire un « floater » sur la partie de la vague qui a cassé et arriver de l’autre côté de la section avec autant, ou plus de vitesse que vous aviez avant de commencer la manœuvre. Comme vous le voyez sur cette illustration, le surfeur allait à 20 km/h avant la manœuvre et, alors qu’il a terminé son floater, sa vitesse est de 22 km/h.

2. L’autre option est de descendre en bas de la vague et faire le tour du white water. Lorsque vous descendez dans la partie plate, vous risquez de perdre beaucoup de vitesse, car vous surfez dans une zone plus faible de la vague.

3. La dernière possibilité est d’aller directement au bas de la vague et de considérer que la vague est terminée (ce que les débutants font tout le temps).

La Technique du Floater (Backside Floater)

Étape par Étape

Étape 1

Générer de la Vitesse

Vous avez besoin de beaucoup de vélocité vers l’avant pour passer une section en gardant le contrôle sur votre planche.

Comme vous générez de la vitesse sur l’épaule, vous devriez rechercher la section qui est tout juste sur le point de briser.

Étape 2

Faire un « Bottom Turn » peu profond

Vous devez atteindre votre cible avec un angle léger vers le « lip » (la partie de la vague qui casse).

Trop d’angle vous propulsera à l’arrière de la vague. Vous dépassez rarement la moitié de la hauteur de l’épaule lorsque vous préparez un floater.

Lorsque vous vous approchez du lip, déplacez votre poids sur votre pied arrière. Cela assure que votre « nose » sorte assez de l’eau pour passer au-dessus du « white water », au lieu d’avoir le white water qui brise par-dessus votre surfboard.

 Étape 3

Décompresser et monter sur le White Water

Lorsque vous arrivez au white water, décompressez votre corps et enlevez le plus de poids possible au-dessus du devant de votre surfboard, en lançant vos mains vers le haut et vers l’avant dans l’air.

Étape 4

Au-dessus du white water, restez bas et compressé.

Pour plus de vitesse, maintenez votre torse vers l’avant pour augmenter le poids sur votre pied avant.

Vous devriez regarder où vous voulez aller (votre ligne), que ce soit plus loin horizontalement sur la vague, ou commencer à la redescendre.

Vous pouvez mettre du poids sur vos orteils si vous sentez que vous pourriez passer à l’arrière de la vague.

Étape 5

Commencez à Redescendre

Pour redescendre la vague, tournez la tête, les épaules et la poitrine vers la plage. Vos hanches et vos jambes suivront et cela fera tourner votre planche vers le bas de la vague.

Étape 6

Compression vers le bas lors de l’atterrissage

Assurez-vous de compresser votre bas du corps pour absorber le choc lorsque vous atterrissez au bas de la vague.

Les Frontside Floaters sont très similaires:

1. Un bottom turn léger, (avec peu d’angle) et avec beaucoup de vitesse

2. Pression sur le tail pour soulever le nose vers le haut

3. Restez compressé vers le bas lorsque vous êtes au-dessus du white water

4. Regardez où vous voulez aller

5. Tournez la tête, les épaules et les hanches vers la plage pour entamer l’atterrissage

6. Compresser le bas du corps à l’atterrissage

Légère différence:
Mettez du poids sur vos talons, pas sur vos orteils, si vous sentez que vous allez tomber à l’arrière de la vague en surfant au-dessus du white water.

Conseils Supplémentaires: 

  • Commencez par de petites vagues pour vous pratiquer. Alors que les floaters ne sont pas les manœuvres les plus difficiles en surf, ils ont besoin de timing, de vitesse et de pratique. Il est plus facile de les pratiquer sur de petites vagues.
  • Vitesse. Vitesse. Vitesse. Un « lip », ça tombe vers le bas. Cela signifie que vous surfez au-dessus d’une énergie qui a une direction différente de la vôtre. Votre élan de rapidité, c’est la seule raison pour laquelle vous pouvez exécuter un floater et finir de l’autre côté d’une section.
  • Timing. Pour améliorer votre timing, vous devez vous pratiquer. La synchronisation d’un parfait floater vient avec l’expérience. Aussi, regardez où vous voulez aller: gardez vos yeux sur la section. Sinon, comment allez-vous arriver parfaitement à la fraction de seconde lorsque le lip commence à fermer?
  • La bonne ligne. Encore une fois, cela viendra avec plus d’expérience. Au fur et à mesure que vous progressez, vous aurez une meilleure idée de l’angle qu’il faut prendre et de la ligne qu’il faut dessiner sur le white water, selon chaque vague différente.
  • Dessiner une ligne trop élevée = Glisser à l’arrière de la vague.
  • Dessiner une ligne trop basse et trop en retard = Le lip brisera au-dessus de votre surfboard
Autres Articles qui pourraient vous Intéresser: