Barefoot Surf Travel
Surf Coaching Retreats - Surf Better, Faster
barefootsurftravel.com

Apprenez à vous positionner pour trouver, attraper et coller sur des vagues qui n’ont pas encore cassé.

Cet article explique les bases théoriques sur comment se positionner pour attraper des vagues « vertes ». Vous comprendrez comment un surfeur peut nager pour une vague « verte » et l’attraper sans faire de « nose dive », sans passer par-dessus, et sans rester pris en haut de la vague.

Gardez à l’esprit que c’est l’une des choses les plus difficiles à apprendre en tant que débutant. Rien ne peut remplacer la pratique. Plus vous passez de temps dans l’eau, plus vous essayez d’attraper des vagues, plus vous serez compétents. La théorie de cet article va compléter votre pratique et va probablement accélérer votre progression et vous éviter plusieurs frustrations.

Positionnement

Comment trouver et vous positionner pour attraper une vague « verte »

1. Comprendre les différents stages d’une vague

Stage A:

La vague n’est qu’une bosse. À ce stade, il est impossible d’attraper cette vague. Cette ondulation est seulement une indication qu’une vague arrive bientôt.

Stage B:

C’est ici que vous voulez attraper une « vague verte ». Cette forme de vague a la puissance et la pente parfaites pour que vous puissiez l’attraper. Au stage A, la vague n’est pas assez puissante et assez raide pour que vous puissiez l’attraper. Au stage C, elle est trop verticale pour que vous puissiez faire votre « take off » (technique pour se lever sur le surfboard).

Stage C:

La vague est en train de briser. Le « lip » commence déjà à s’écraser au bas de la vague. À ce stade, la vague est trop puissante et trop raide pour l’attraper, surtout pour les débutants.

Stage D:

La vague a cassé et elle est devenue du « white water ».

How to catch a wave
How to catch a wave

2. Se Positionner sur une Vague Verte

 

  • Asseyez-vous environ de 4 à 5 mètres plus loin d’où la majorité des vagues brisent. Pourquoi? Parce que si vous attendez à l’endroit exact où la majorité des vagues brisent, lorsque vous allez vous tourner et nager pour une vague, vous attraperez du « white water » qui a déjà brisé, ou pire, la vague cassera directement sur vous.

 

  • Où attendent les surfeurs plus expérimentés? Ceux-ci savent probablement où s’asseoir dans l’océan plus que vous. Cela ne signifie pas s’asseoir juste à côté d’eux et se battre pour leurs vagues. C’est seulement un indicateur pour savoir à jusqu’à quel point vous devez nager à l’horizon.

 

  • Nous voyons souvent des surfeurs débutants assis beaucoup plus loin que les surfeurs très expérimentés. Cela n’a aucun sens. Soit qu’il n’y a pas de vagues qui cassent aussi loin pendant ce jour-là. Ou, si certaines vagues brisent beaucoup plus loin que l’endroit où les surfeurs expérimentés sont assis, cela signifie qu’il s’agit de vagues « rares » et beaucoup plus grandes (ceux que vous ne voudrez probablement pas attraper en tant que surfeur débutant!).

 

  • Regardez l’horizon et trouvez des « bosses ». Ce que vous cherchez, c’est une ondulation de « stage A » qui passera plus tard au « stage B » environ 3 à 5 mètres derrière vous.

 

  • Choisissez une vague, tournez-vous et donnez un minimum de 8 mouvements de nage forts. Vous voulez nager assez fort pour prendre la vitesse de la vague pendant la transition du « stage A » au « stage B ».
lookback
lookback

Astuces Supplémentaires

Regardez au-dessus de votre épaule en nageant pour une vague. Jeter quelques coups d’oeil derrière vous est la seule façon dont vous pouvez savoir si vous avez besoin de nager plus, de nager moins, ou même d’arrêter de nager pendant un certain temps, selon la forme de la vague. Cela limite également les « Drop Ins » (le fait de prendre la vague d’un autre surfeur, lisez « Éthique du surf » pour plus de détails). Si vous regardez derrière, vous saurez si la vague était soit trop raide (stage C), trop faible (stage A), ou juste parfaite (stage B). Vous comprendrez mieux pourquoi vous avez échoué ou réussi à attraper une vague verte.

De nombreux surfeurs débutants ne regardent pas la vague derrière eux et par conséquent n’ont pas le bon « timing ». La vague casse directement sur leur dos, ou ils attrapent le « white water ». Vous ne pouvez tout simplement pas apprendre de vos erreurs si vous ne regardez pas en arrière pour voir ce qui s’est réellement passé.

Plus votre surfboard est gros, plus il sera facile d’attraper des vagues vertes. Attraper des « vagues vertes », ça se fait en nageant assez rapidement pour glisser à la même vitesse que la vague. Le plus tôt que vous pourrez atteindre la même vitesse que la vague, le plus tôt que vous pourrez l’attraper et la surfer. Étant donné que les grandes planches volumineuses avancent beaucoup plus vite que les shortboards, vous pourrez attraper des vagues vertes beaucoup plus facilement avec celles-ci.

Les meilleurs surfeurs attrapent plus de vagues parce qu’ils se déplacent beaucoup. Lorsque vous voyez une ondulation à l’horizon, demandez-vous: est-ce une vague plus grande qui va casser plus loin, ou une vague plus petite qui va dérouler plus près de la plage? Plus vous aurez d’expérience dans la lecture de vagues, plus vous serez proactif, plus vous pourrez vous déplacer et vous positionner pour attraper des vagues. Pour davantage d’informations sur la lecture des vagues, voir « Comment lire les vagues ».

3. Attraper et « Coller » sur une vague verte

La différence entre le « white water » et les vagues « vertes »:

La force du « white water » vous pousse vers l’avant. Lorsque vous commencez à surfer, vous pourriez commencer par attraper des vagues de « white water » lors de vos premières sessions. Ces vagues « écroulées » sont relativement faciles à attraper, car la puissance du « white water » vous pousse vers l’avant. Vous pouvez attraper la plupart des vagues de white water sans même pagayer.

La force d’une vague d’eau « verte » est la gravité. La première chose que vous devez comprendre sur « comment attraper les vagues vertes », c’est qu’elles n’offrent pas de « propulsion vers l’avant » comme le white water. La force qui vous permet d’entrer dans une vague qui n’a pas encore brisé, c’est la gravité. Vous devez vous visualiser en train de nager en bas d’une « colline » qui avance sous votre planche.

Comment « coller » sur une vague verte sans passer par-dessus

Nagez fortement avec de longs mouvements, profonds dans l’eau. Ceci est particulièrement important pour attraper des vagues au « stage B ». Vous devez donner tout ce que vous avez en nageant, surtout lorsque vous sentez le « tail » de votre planche de surf commencer à monter sur la vague: c’est un moment clé pour « coller » sur la vague.

Le positionnement de votre corps sur votre planche de surf est la clé. Comme nous l’avons vu dans l’article « Comment nager sur un surfboard », la technique correcte de nage ne concerne pas seulement les mouvements de « crawl », mais aussi le bon positionnement de votre corps sur la planche de surf. Vous êtes correctement positionnés lorsque votre poitrine est parfaitement centrée sur la largeur de la planche de surf. Placez votre corps assez haut sur la planche afin que le « nose » soit hors de l’eau d’environ 3 à 6 centimètres, tout en gardant la tête haute (en prétendant qu’il y a un ballon de soccer entre votre menton et votre planche de surf).

Surfer A

Le « Surfeur A » nage avec de longs mouvements, forts et profonds. Il est correctement positionné sur sa planche de surf, avec son nose qui sort d’environ 3cm de l’eau. Deux secondes plus tard, « Surfer A » est soulevé plus haut sur la vague. Lorsqu’il monte sur la vague, il se crée plus d’espace entre son nose et l’eau. Mais le « surfeur A » maintient sa tête basse à ce moment critique, mettant plus de poids vers l’avant de sa planche de surf. Ce poids fait la différence entre « coller » sur la vague verte, ou passer à l’arrière sans l’attraper.

Surfer B

« Surfeur B » nage avec des mouvements courts et peu profonds. Il est positionné trop loin à l’arrière sur sa planche de surf, ce qui fait sortir le nose de l’eau de manière significative. Deux secondes plus tard, Surfer B est soulevé sur la vague. L’espace entre son nose et l’eau devient encore plus grand alors qu’il grimpe plus haut sur la vague. Surfer B est trop reculé sur sa planche de surf et ne rapproche pas sa tête de son surfboard pendant ce moment critique. Il est impossible pour lui de « coller » sur cette vague et il va glisser en arrière de la vague.

Votre tête et la partie supérieure de vos épaules pèsent probablement 20 kilos ou plus! Imaginez la différence que ça peut faire lorsque vous rapprochez votre tête de votre planche de surf quand vous êtes soulevé sur une vague. C’est vraiment ce qui vous aide à attraper, à coller et à descendre cette « ondulation » qui avance. Beaucoup d’étudiants s’habituent à être poussés dans des vagues par leur entraîneur, ce qui est idéal pour la pratique. Mais lorsque vous êtes poussés, vous n’avez pas nécessairement besoin de mettre votre tête vers le bas pour mettre du poids sur l’avant de votre planche de surf. Si vous êtes frustrés car il est difficile pour vous d’attraper des vagues vertes sans votre entraîneur de surf, sachez que le transfert de poids de votre tête vers la planche de surf est le secret pour attraper des vagues vertes par vous-même.

Vous devriez faire votre « take off » au 2/3 de la hauteur de la vague. Une fois que vous ressentez l’ascension de votre « tail », et lorsque vous croyez avoir nager suffisamment pour « glisser » avec la vague, donnez deux derniers coups de nage, placez vos mains sur la planche sous vos pectoraux, courbez votre dos et faites votre « take off »!

Vient un moment où vous devez vous lever sur le surfboard. Lorsque vous êtes sûrs d’avoir bien saisi le rythme de la vague et que vous avez donné 2 mouvements de « crawl » supplémentaires, n’hésitez pas et faites votre « take off »! Une erreur courante est de continuer à nager sur la vague jusqu’à ce que vous l’ayez descendue complètement. Arquez votre dos, cela vous aidera à prévenir les « nose dives » et ralentira votre vitesse, afin de ne pas descendre la vague au complet en étant couché sur sa planche.

Take off
Take off

 Erreurs Courantes

  • Ne faites pas de petits mouvements de nage rapides. Continuez à faire des mouvements longs et à grande portée. Allez profondément sous l’eau avec votre main et votre bras pour une propulsion optimale.

 

  • Ne nagez pas avec trop d’angle dans la vague. Au début, vous devez nager perpendiculairement à la vague, faisant directement face à la plage. C’est le moyen le plus efficace d’attraper les vagues vertes. Une fois que vous vous sentez très à l’aise à attraper des vagues vertes, vous pourriez commencer à nager avec un angle léger pour vous aider à aller à gauche ou à droite sur une vague.

 

  • Ne pensez pas que vous avez suffisamment pagayé. Lorsque vous doutez si vous avez suffisamment nagé pour une vague, donnez 2 ou 3 mouvements de « crawl » supplémentaires avant votre « take off ».

 

  • N’ayez pas peur des « nose dives ». Un « nose dive », c’est lorsqu’un surfeur « plante » du nose. La partie avant de sa planche coule accidentellement dans l’eau lorsqu’il tente d’attraper une vague, ce qui l’éjecte habituellement vers l’avant, pour un « wipe-out » spectaculaire au bas de la vague.

 

  • Ceux-ci ne sont jamais causés par le fait d’avoir nagé avec trop d’efficacité. Au contraire, ils arrivent souvent lorsque vous hésitez, que vous ne nagez pas assez, que vous perdez votre vitesse et que vous êtes poussés en bas de la vague après avoir été pris au-dessus de celle-ci. Cela peut également se produire si vous nagez avec votre corps placé trop haut sur la planche de surf et que votre « nose » coule déjà dans l’eau avant même de prendre une vague. Enfin, les « nose dives » arrivent aussi lorsque vous essayez d’attraper une vague au mauvais « stage ». Au lieu de l’attraper au « stage B », vous essayez de l’attraper au « stage C » (lorsque la vague est trop raide et pousse fortement votre planche de surf vers l’avant, coulant votre nose dans l’eau).

 

  • La dernière chose à faire, c’est de placer votre poitrine plus bas sur le surfboard parce que vous avez peur des « nose dives ». Les « nose dives » arrivent à cause d’une technique de nage inefficace (vous nagez trop lentement) ou parce que vous attrapez les vagues au mauvais stage (Stage C). Reculer votre corps sur la planche ne fera que vous ralentir encore davantage, et accentuera les probabilités du nose dive.

 

  • Ne comptez pas sur votre entraîneur de surf pour vous positionner dans une vague au « Stage B » sans remarquer comment il le fait. Une grande partie du travail de votre entraîneur de surf est de vous placer parfaitement au « Stage B » d’une vague, pour que vous puissiez l’attraper. Il pourrait vous amener à l’horizon un peu si une vague plus grande arrive, ou il pourrait vous rapprocher de la plage si la vague est plus petite. Votre coach fait cela pour que vous vous retrouviez au meilleur endroit possible pour attraper la vague (au stage B). C’est bien de s’amuser et de pratiquer votre technique de surf, mais vous devez comprendre et pourquoi il vous positionne à certains endroits dans les vagues. Lorsque votre entraîneur vous place dans une vague verte, regardez par-dessus votre épaule avant d’attraper la vague pour bien vous en rappeler: c’est le genre de vague que vous rechercherez lorsque vos cours de surf seront terminés!
Articles qui pourraient vous intéresser: